dimanche, avril 11
Shadow

Mwenga : 37 détenus s’évadent à la prison centrale de Kamituga

Au total 37 détenus se sont évadés, dans la nuit du dimanche à ce lundi 14 septembre, de la prison centrale de Kamituga dans le territoire de Mwenga. Selon des sources proches de cette maison carcérale, ces prisonniers ont forcé la porte de l’entrée et une des fenêtres de la prison, qu’ils ont détruite avant de se volatiliser dans la nature.

Le directeur de la prison Richard Ntegi, contacté par Medi@plus, renseigne qu’”après évaluation de cette évasion dans la matinée de ce lundi, au total 37 prisonniers ont pris fuite. «La scène s’est déroulée vers 22 heures. J’ai été alerté par des collaborateurs et directement, je me suis rendu sur le lieu pour m’enquérir de la situation. Le constat fait est que la porte d’entrée et l’une des fenêtres de la prison étaient défoncées par les détenus profitant de l’imprudence des gardes de la prison, censés surveiller tout leur mouvement. Après évaluation, le bilan final de cette évasion est de 37 prisonniers », souligne Richard Ntegi.

Toutefois, lors de cette évasion, survenue aux environs de 22 heures, la population environnante de cette maison carcérale dit avoir entendu des coups de balles aux alentours de cette dernière sans connaître le motif. Le directeur de la prison centrale de Kamatuga, sollicite auprès des autorités locales et provinciales, ayant la justice dans leurs attributions, de renforcer les dispositifs pour la garde de cette maison carcérale.

Richard Ntegi demande également la population de dénoncer tous les prisonniers qui se cacheraient quelque part, car ils constituent un danger pour la population. Certains acteurs sociaux pensent que cette évasion serait due au manque de nourriture et médicaments, car cette situation (de manque de nourriture et médicaments) est devenue monnaie courante dans plusieurs prisons de la province du Sud-Kivu.

«Plusieurs prisonniers souffrent et tombent malade suite au manque du médicament et de nourriture, le cas le plus récent et celui de la semaine dernière, où il y a eu décès d’un prisonnier qui as succombé suite au manque de médicament dans cette maison carcérale », indiquent-ils.

Par Martial Bisimwa, depuis le Bukavu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *