samedi, avril 17
Shadow

Joseph Kabila : le veau d’or du FCC

Quand la porte de Kingakati s’ouvre pour les FCC, ils voient “un dieu” assis sur le trône, à l’aspect d’un unique homme providentiel en RDC. Ils s’alignent, comme les élèves de l’école maternelle, afin de saluer l’homme qu’ils adulent tant et divinisent tous les jours.

Selon eux, Kabila est “le guide suprême”, “boss du boss”, “plus intelligent, stratège que lui, il n’y a pas”. Raison pour laquelle, ils tiennent à ce qu’il revienne au pouvoir en 2023, bien que la Constitution ne lui en donne pas l’occasion.

Pire, ces “adeptes” du Front commun pour le Congo (FCC) chantent et dansent pour ce retour tant voulu. C’est ce que donne à voir une vidéo, devenue virale et faisant le chou gras des réseaux sociaux congolais. Des cadres de cette plateforme politique, identifiés participants à une réunion politique à Kolwezi, ont transformé une chanson chrétienne pour un culte à leur autorité morale.

“Ako zonga, Kabila ako zonga na ebonga na ye, ako zonga” (entendez il va revenir, Kabila va revenir sur son trône), chantent-ils. Ce sont des hommes, bien endimanchés, qui ne jurent que par le retour de leur chef dans ce qu’ils qualifient de “sa propriété privée”, la présidence de la République donc.

Les chrétiens n’apprécient pas cette chanson, qui vient de “l’Eglise de Kabila à Kolwezi (EKK)”, comme est taguée la vidéo sur le net. Leur Dieu, étant jaloux, ne peut pas partager sa gloire avec un homme. Que sa chanson soit transformée ainsi pour la gloire d’un homme, c’est exciter sa colère. Mais de l’autre côté, il est tout à fait normal, Kabila étant un “dieu politique.”

C’est là que les observateurs voient dans le chef des FCC une démarche, comme celle des Israélites qui se sont construits un veau d’or à la place du vrai Dieu, invisible pour eux. En l’absence de leur libérateur, Moïse parti prendre la table des lois à la montagne, ils ont décidé de construire un “veau d’or” avec les bijoux qu’ils avaient.

Le sort de ce “dieu artificiel”, qui a voulu partager la gloire avec le vrai Dieu est connu. Le libérateur, à son retour, a ordonné la destruction de ce “veau d’or”. Y a-t-il ressemblance des destins entre tous les veaux d’or que les hommes ont construits? L’avenir de Kabila le dira.

Par Ricky Kapiamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *