samedi, avril 17
Shadow

ITIE : la COGEP demande au gouvernement de faire le choix entre la transparence et l’opacité

La Coalition pour la gouvernance des entreprises publiques du secteur extractif (COGEP), une plateforme des Organisations non gouvernementales congolaises et des chercheurs indépendants travaillant sur la gouvernance des ressources naturelles, a tenu une conférence de presse ce mercredi 30 septembre 2020, à Rotana Hôtel, pour dénoncer la mauvaise foi des ministres du budget et des finances qui bloquent le financement de l’ITIE/RDC, selon cette organisation.

La Cogep se dit préoccupée par le blocage du financement de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), lequel blocage est l’émanation du Vice-premier ministre , Ministre du Budget et du Ministre des finances.

Elle constate que malgré les mémorandums, communiqués de presse et démarches amorcées auprès des Institutions de la République par la Société civile, le blocage du financement est entretenu par le vice-premier ministre, ministre du Budget et le ministre des finances pour des raisons non portées à la connaissance du peuple.

La Cogep précise que ce blocage risque de coûter cher à la RDC qui est appelée à s’engager irrévocablement dans le processus de transparence du secteur extractif pour permettre aux Congolais de tirer profit des revenus extractifs.

Une urgence

La Cogep demande aux institutions de la République de faire le choix entre la transparence dans la gestion des ressources naturelles et l’opacité“, indique le message lu par Jean-Claude Ketende.

Elle recommande au président de la République de s’investir personnellement pour que l’ITIE/RDC soit financée afin d’éviter les conséquences négatives sur le pays; de faire de la transparence, un mode de fonctionnement de toutes les institutions de la République.

Au premier ministre, la Cogep demande d’instruire le vice-premier ministre, ministre du Budget et celui des finances à débloquer en toute urgence, le financement de l’ITIE/RDC et à instaurer sa régularité.

Et aux ministres du Budget et des Finances, d’éviter d’être identifiés comme obstacles à la transparence du secteur extractif. Le coordonnateur de la Cogep, Me Daudet Kitwa Kalume insiste sur l’urgence dans le financement pour éviter le pire.

Par Bajika Ndeba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *