mardi, mars 2
Shadow

F. Tshisekedi promet de surseoir l’installation du bourgmestre de Minembwe

La fête n’aura été que d’une courte durée. Le chef de l’Etat vient d’instruire le Vice-premier ministre en charge de l’Intérieur, Gilbert Kankonde pour l’annulation pure et simple de l’installation du controversé bourgmestre de la commune rurale de Minembwe qui défraie la chronique.

Le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui séjourne à Goma a reçu, mercredi 07 octobre 2020, les députés du Sud-Kivu. À l’issue de cette rencontre, Félix Tshisekedi s’est finalement prononcé sur le dossier Minembwe, érigé en Commune et dont les animateurs venaient d’être installés par le ministre d’État en charge de la Décentralisation, Azarias Ruberwa.

Face aux élus du Grand Kivu, le Chef de l’État Congolais est resté formel en insistant sur l’annulation de la décision d’Azarias Ruberwa par le Vice Premier-ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité. Et ce, “dans les heures qui suivent”.

En effet, au cours d’une audience accordée aux élus du Sud-Kivu, le chef de l’État n’est pas allé par quatre chemins, selon les membres de la délégation qui l’ont rencontré.

« Nous sommes satisfaits par l’implication personnelle du chef de l’État qui, à l’issue de notre audience, a promis et insisté qu’il va demander au ministre de l’intérieur de sursoir la question de la commune rurale de Minembwe qui ne cesse de susciter des débats », a déclaré le député Amani Kamanda Jacques, rapporteur de l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu.

Cette prise de position de Félix Tshisekedi vient de mettre fin à une série de réactions qui venaient de partout en rapport avec Minembwe, l’une des plus 130 Communes rurales créées depuis 2013 par l’ancien Président de la République.

Par Léon Mbuyamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *