dimanche, mars 7
Shadow

Kasaï-Central : la Journée de la jeune fille célébrée avec faste à Kananga

LONG “Femme main dans la main pour le développement du Kasaï-Central (FMMDK)”, en collaboration avec le Cadre de concertation de jeunes filles du Kasaï-Central, appuyée par la Caisse nationale de sécurité sociale et le Fonds des Nations-Unies pour la population (UNFPA) a organisé, samedi 10 octobre 2020 à Kananga, un camping sous le thème “Ma voix, l’égalité pour notre avenir”.

C’est à l’occasion de la Journée internationale de la jeune fille célébrée, le 11 octobre de chaque année, Le lycée Buena Muntu de Kananga a servi de cadre pour la célébration de cette journée dédiée à la Jeune fille.

Dans son allocution, la chargé de projet JAD, Mme José, a appelé les jeunes filles à développer leur leadership et à ne pas baisser les bras. Elle croit savoir que le monde actuel a de défis que les jeunes filles doivent relever, en dépit de la discrimination, stigmatisation, violences, l’humiliation ainsi que les devoirs bafoués auxquels elles font face.

Nous vous disons à ce jour: levez-vous, nous sommes là pour dire haut et fort que vous avez droit à l’éducation, à aller plus loin et à développer votre leadership. Ce n’est pas par un bâton magique mais par l’éducation. Vous devrez avoir une vision de votre avenir; ajouter des actions pour arriver aussi à vous positionner dans ce concert des Nations “, a-t-elle exhorté.

Pour sa part, Natalia Kanem, directrice exécutive de l’UNFPA a souligné que “les mutilations génitales féminines, les mariages précoces et d’autres pratiques néfastes, volent la confiance et la capacité de la jeune fille de faire des choix éclairés sur sa vie“.

Ainsi, leur a-t-elle encouragé à “ne pas accepter ni permettre la crise actuelle faire dérailler l’avenir de toute une génération“.

Toutefois, Natalia Kanem promet de redoubler les efforts pour mettre fin à ces pratiques néfastes, tout en appelant la jeune fille du Kasaï-Central à faire entendre sa voix.

Elles étaient une centaine de jeunes filles ayant pris part à ce camping qui a commencé par une marche de santé. Des poèmes, exposés, chants et danses ont été au menu des activités pour célébrer en beauté cette journée

Par ailleurs, c’est la toute première fois que la province du Kasaï-Central organise une activité en rapport avec cette journée.

Par Fabrice Kabamba, depuis Kananga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *