samedi, avril 17
Shadow

La Directrice générale de l’UNESCO arrive jeudi à Kinshasa pour encourager la rentrée scolaire

La Directrice générale de l’UNESCO, Mme Audrey Azoulay effectue une visite officielle de deux jours (du 14 au 15 Octobre 2020) en République démocratique du Congo (RDC). Cette première visite en sa qualité de DG de l’Unesco vise rappeler l’importance du retour à l’école et l’attention à apporter à l’éducation des filles.

« Les progrès obtenus en matière d’éducation – d’éducation des filles en particulier – ne doivent pas être anéantis par la pandémie. Plus que jamais, l’éducation des filles et notamment leur retour effectif à l’école doivent constituer une priorité », a rappelé Mme Azoulay.

A cette occasion, la Directrice générale de l’UNESCO s’entretiendra avec les plus hautes autorités du pays, notamment le Président de la République, la Présidente de l’Assemblée nationale, le ministre de de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique (EPST), et d’autres personnalités parmi lesquelles le Coordonnateur résident du Système des Nations Unies et l’Ambassadeur de France en RDC.

Mme Audrey Azoulay effectuera aussi des visites de terrain, notamment au Lycée Kabambare afin de toucher du doigt les réalités de la scolarisation des filles et de s’imprégner des mesures mises en œuvre par le Gouvernement congolais pour valider l’année scolaire 2019-2020.

Elle visitera ensuite la Direction des programmes et matériel didactique (DIPROMAD) et ÉDUC TV du Ministère de l’EPST qui ont respectivement produit des contenus pédagogiques et servi comme outil d’accompagnement du système éducatif pour l’apprentissage et la formation à distance, à l’intention des élèves pendant la période de la fermeture des écoles, en raison de l’urgence sanitaire liée à la Covid-19.

Elle devra en outre visiter l’ERAIF, centre de catégorie 2 de l’UNESCO, principalement son Laboratoire de Géomatique appliquée et environnemétrie (LAGEOMAPPE).

Plus de 1,6 milliard d’élèves privés d’école pendant la Covid-19

Mme Audrey Azoulay arrive ce jeudi 15 octobre à Kinshasa, en provenance du Congo Brazzaville où elle séjourne depuis ce mercredi pour la même mission. Dans son agenda, elle devrait visiter le lycée de la révolution; participer à l’inauguration du laboratoire de microscience et celle du studio de production et lancement de la chaîne de télévision à domicile et adresse aux étudiants du pays par ce canal. 

La Dg de l’Unesco devrait aussi visiter le Centre de référence de la drépanocytose; procéder au lancement du programme pour l’éducation des filles pour les sciences. Enfin, Audrey Azoulay a signé un Accord-cadre de coopération global avec le ministre des affaires étrangères du Congo-Brazzaville, avant de rencontrer ce soir, le président Denis Sassou Ngweso

Par ailleurs, plus de 1,6 milliard d’élèves dans le monde ont été brusquement privés d’école pendant la crise de Covid-19. Dans le cadre de la Coalition mondiale pour l’éducation lancée en mars dernier, l’UNESCO a accompagné les États pour trouver des solutions adaptées et assurer la continuité de l’éducation, pierre angulaire de l’égalité et du développement, en particulier pour les filles et les femmes.

Soutenue par 150 partenaires, la Coalition mondiale pour l’éducation a permis de mettre en place des solutions très concrètes d’apprentissages à distance et d’accompagner 400 millions d’élèves dans le monde et près de 13 millions d’enseignants.

Par Stanislas Ntambwe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *