vendredi, mars 5
Shadow

Justice: vivement la création du tribunal spécial pour la RDC

Le Directeur exécutif de la Voix des Sans Voix pour les droits de l’homme (VSV), Ristin Manketa dit joindre la voix de son organisation à celles de 121 autres associations de la Société civile qui, dans une déclaration faite à Kinshasa, invitent l’Union européenne à maintenir ses sanctions contre les personnalités congolaises proches de l’ancien président Joseph Kabila, citées dans plusieurs dossiers de violations des droits de l’homme et autres crimes.

Nous joignons notre voix à celle des milliers des Congolais qui demandent l’établissement d’un Tribunal pénal international pour la RDC ou des chambres spécialisées mixtes pour juger ces crimes. Car, il ne peut y avoir de paix durable sans justice, comme le répète le Prix Nobel de la paix, le Dr Denis Mukwege“, a déclaré Rostin Manketa

Au regard des crimes graves des violations des droits de l’homme commises en RDC par les différents régimes qui se sont succédé au pays, les organisations signataires de cette déclaration estiment que la mise en place du tribunal spécial pour la RDC ou d’autres mécanismes ad hoc, permettra de mettre fin à l’impunité des auteurs de ces violations des droits de l’homme.

C’est ainsi qu’elles exhortent les gouvernements de l’Union européenne à maintenir les sanctions ciblées contre toutes les 11 hautes personnalités, tant qu’il n’y aurait pas des progrès significatifs dans le processus de rétablissement de la justice à l’égard de toutes les victimes de la violente répression politique de ces dernières années et, plus loin encore, des crimes documentés dans le rapport mapping des Nations Unies.

Par GK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *