mardi, avril 20
Shadow

Sud-Kivu: la grève des enseignants renvoie les élèves dans la rue

Des élèves de l’école Primaire de l’Athénée d’Ibanda, dans la ville de Bukavu (Sud-Kivu) sont descendus dans la rue, ce mardi 20 octobre 2020, pour manifester contre la position des enseignants, celle de sécher les cours..

Selon ces élèves, cela a déjà fait une semaine que la rentrée scolaire avait été lancée par les autorités, mais aucun enseignant ne s’est pas encore présenté à l’école pour enseigner.

Nous, depuis ce jour-la nous sommes en train d’arriver à l’école mais sans rien faire. Aujourd’hui, nous venons d’être de nouveaux refoulé à la maison et cela par manque des enseignants“, indique un élève.

Ces élèves n’ayant pas supporté cet énième renvoi, et pour exprimer leur mécontentement, ils ont envahi la route Emery Partrice Lumumba jusqu’au gouvernorat de province, pour exprimer leur ras-le-bol à l’autorité provinciale.

Nous sommes déjà fatigués de rester à la maison, le président avait annoncé la gratuite de l’enseignement mais, nous constatons que c’est une perte pour nous qui sommes des écoles officielles. Imaginez-vous, quand les parents payaient les frais scolaires on étudiait comme il faut. Mais depuis qu’on a annoncé la gratuité, on n’étudie même plus. C’est pourquoi nous sommes ici pour dire au gouverneur et à tout son gouvernement de s’impliquer pour sauver l’éducation de leurs enfants que nous sommes“, soulignent ces élèves.

A noté qu’une situation pareille a été également observée la matinée de ce lundi, dans la commune de Kadutu, où les élèves du complexe scolaire Camps Cinéma, Saint François et autres écoles environnantes sont descendus dans la rue pour manifester.

Pendant ce temps, ils ont barricadé la route en utilisant des pierres et des arbres, perturbant ainsi la circulation de transport en commun dans la commune de Kadutu.

Et quelques heures après, ces élèves ont pris la directions du gouvernorat de province toujours pour demander l’implication du gouvernement dans le secteur de l’enseignement au Sud-Kivu.

Pour rappel, depuis le 12 octobre dernier, certaines écoles officielles, conventionnées protestantes et catholiques n’ont toujours pas débuté avec les enseignements. Pour cause, les enseignants réclament l’application des accords de Bibwa et disent ne pas reprendre le chemin dé l’école, jusqu’à ce que leurs revendications trouvent une solution.

Par Martial Bisimwa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *