mardi, avril 20
Shadow

Gabriel Mokia: “Il n’y a pas une crise, mais nous tendons vers la dissolution du parlement”

Les trois juges de la Cour constitutionnelle, nommés récemment par l’ordonnance présidentielle, ont prêté serment ce mercredi 21 octobre 2020, devant le président de la République, Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi.

Dieudonné Kaluba Dibwa, Alphonsine Kalume Yasengo et Kamulete Badibanga ont pris officiellement leurs fonctions, en jurant devant le chef de l’Etat de servir la nation congolaise.

Le Magistrat suprême en a pris acte conformément l’article 10, alinéa 1 de la loi organique, portant organisation et fonctionnement de la Cour constitutionnelle qui dispose que: “Les hauts juges prêtent serment devant le président de la République , le président de la République leur en donne acte “.

Pour le président du parti MDCO, Gabriel Mokia, l’article 158 de la Constitution a été respecté car, les deux Chambres du Parlement congolais étaient réunies, ce mercredi 21 octobre 2020 en congrès, pour cette cérémonie hautement importante pour une nation .

L’absence des membres du Front commun pour Congo (FCC), députés nationaux, sénateurs et les présidents de deux Chambres du Parlement qui était très remarquable ce jour, a poussé Gabriel Mokia à évoquer la dissolution de l’Assemblée nationale et Sénat.

On ne peut pas travailler avec les gens qui s’entêtent contre le président élu. Il faut dissoudre ce Parlement pour que nous puissions récupérer la majorité et partir dans une nouvelle base. S’il y a la dissolution, il n’y a plus majorité, nous allons former une majorité en faveur de Félix”, a-t-il martelé .

Par ailleurs, la dissolution est réclamée par plus d’une personne, quand il y a conflit entre le Parlement, gouvernement et le président de la République, c’est la dissolution qui prime.

Il n’y a pas de crise, mais nous tendons vers la dissolution, parce qu’on ne peut pas s’entêter devant la décision du président élu. C’est pourquoi je suis derrière le chef de l’état pour régler certaines choses“, a affirmé Gabriel Mikia qui réitère son soutien au Félix Tshisekedi .

Par Jackie Ngolela

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *