mardi, avril 20
Shadow

Sud-Kivu: le nouveau directeur de SAEMAPE officiellement installé dans son bureau

Le nouveau directeur du Service d’assistance et d’encadrement de l’exploitation minière artisanale et à petite échelle (SAEMAPE) au Sud-Kivu, Théophile  Bashosi a pris officiellement ses fonctions, ce mardi 27 octobre 2020.

C’était au cours d’une cérémonie de remise et reprise, supervisée par la délégation de la direction générale venue de Kinshasa, ainsi que le ministre provincial des Mines en province, Venant Burume et représentant du gouverneur de province, Théo Ngwabidje Kasi.

Théophile Bashosi remplace Madame Collete Mikila qui occupait ce poste depuis 2 ans maintenant.

Prenant la parole, la directrice sortante, Colette Mikila a d’abord souhaitée la bienvenue à son successeur, Venu du Nord-Kivu ensemble avec la délégation venue de Kinshasa pour superviser cette cérémonie.

A la tête de la direction provinciale du SAEMAPE depuis le 1er octobre 2018 jusqu’à ce 27 octobre 2020, Colette Mikila a présenté certaines réalisations à son successeur concernant la gestion et cela sur différents aspects de la gestion de cette institution.

Pour elle, sur le plan du personnel et des conditions sociales des agents, la direction provinciale du SAEMAPE compte à ce jour un effectif de plus de 300 agents dont 93 matriculés et éparpillés dans les 9 bureaux de SAEMAPE, à l’intérieur de la province du Sud-Kivu.

Il faudra surtout relever le défi dans le cadre de renforcement des capacités de ces agents.
Le défi majeur demeure sur l’octroi des matricules aux nouvelles unités et le déblocage des arriérés par la direction générale consommés, il ya de cela 3 à 4ans avant notre arrivée à la tête de cette direction. L’augmentation des nombres et l’organisation des creuseurs en coopératives est aussi un défi qu’il faudra relever au regard de façonnement des creuseurs artisanaux clandestins sur plusieurs sites potentiels que regorgent la province du Sud-Kivu
“, indique Colette Mikila.

Elle souligne qu’elle laisse sur terrain, des jalons qui permettront de poursuivre ce programme sur le plan d’investissement.

Entre autre un chantier d’un bâtiment de 3 niveaux en construction par le souci d’autonomiser la direction provinciale du SAEMAPE, de renforcement de l’autorité Minière dans la province. Sur ce, il faudra arraché auprès du gouverneur l’arrêté provincial pouvant permettre au service financier d’établir des titres en bonne et due forme. Nous serrons très reconnaissante si un jour nous sommes appelés à l’inauguration de cette œuvre que, nous en sommes sûr, va contribuer a matérialiser l’esprit de la bonne gouvernance et du développement qui anime l’ensemble des acteurs majeurs du SAEMAPE au Sud-Kivu en particulier et du pays en général”, dit-il.

L’ancienne directrice provinciale du SAEMAPE, indique en outre que jusqu’à présent, ce service compte 59 coopératives dont 31 ont des agréments ministériels, 16 des avis favorables et 12 en gestation.

Elle ajoute que depuis le début du processus de qualification au Sud-Kivu de 2010 à nos jours, 136 sites sont déjà qualifiés dont 107 sites miniers sont validés verts, 11 Jaunes, 2 sites sont validés rouge et 38 autres sites miniers attendent leur validation.

Pour sa part, Théophile Bashosi, nouveau Directeur provincial du SAEMAPE a appelé les cadres et agents de SAEMAPE de s’unir et de travailler main dans la main, pour palier à certains défis majeurs dont fait face ce service public de l’État congolais.

Par Martial Bisimwa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *