jeudi, février 25
Shadow

Kinshasa : des femmes dans la rue pour dire “non” à l’insécurité

Plusieurs femmes venues des organisations de la société civile et des partis politiques ont organisé un sit-in vendredi 30 octobre 2020 devant le siege du gouvernement congolais à Royal, pour protester contre l’insécurité à travers la RC Congo, dont les femmes et les filles sont victimes.

En effet, ce dernier temps à Kinshasa, plusieurs femmes et filles sont victimes des enlèvements et d’autres formes d’insécurité dans les taxis communément appelés ” Ketch”. C’est ainsi que ces femmes ont organisé leur sit-in devant le bâtiment abritant les institutions du pays pour dénoncer cet état de choses.

Il s’agit d’une interpellation à l’endroit de l’autorité compétente qui doit prendre des mesures nécessaires pour mettre fin à l’insécurité dont sont victimes les femmes et les filles.

Cette manifestation est organisée en marge de 20ème anniversaire de la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies qui donne le plein pouvoir aux femmes de s’impliquer dans la recherche de la sécurité et la consolidation de la paix.

Dans le cadre du programme VLF (Voix et Leadership des Femmes) financé par le gouvernement canadien, exécuté par le Centre Carter et mis en œuvre à Kinshasa par les organisations féminines de la capitale congolaise, la Fspd, Femmes Solidaires pour la Paix et le développement s’était associée aux organisatrices de ce sit-in contre l’insécurité, les enlèvements notamment.

Mme Desy Furaha Maliro, coordinatrice nationale de Fspd a loué et encouragé l’initiative de ces mamans qui ont bravé la peur en vue de dénoncer l’insécurité dont les femmes et les filles sont victimes à travers le pays.

Par GK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *