jeudi, février 25
Shadow

Kasaï Central : plus de 200 cas d’insécurité enregistrés à Kananga

La Ligue de jeunes pour la renaissance du Congo (LYREC) a enregistré plus de 200 cas d’insécurité dans la ville de Kananga, chef-lieu du Kasaï Central, à l’approche des festivités de fin d’année, où cette pratique devient une monnaie courante.

Dans un entretien accordé à son coordonnateur provincial, Clément Héros Katabua dénonce l’infaillibilité de l’autorité urbaine censée sécuriser la population et ses biens. Mais, chaque jour, on parle de l’insécurité sur la ville, où “on viole et on vole”.

La LYREC et l’ACDO ont répertoriés plus de 200 cas d’insécurité dans la ville de Kananga et ses environs. Nos autorités n’ont pas assumé leur rôle“, s’indigne Clément Katabua.

Par ailleurs, les malfrats opèrent paisiblement sans être inquiétés par la police. D’où, son appel à la police urbaine de faire preuve de vigilance pour protéger la population en cette période des festivités.

En même temps, cet acteur de la société civile interpelle les députés provinciaux à prendre en charge la question de l’insécurité de Kananga. Car, ils ont été élus pour défendre l’intérêt de la Nation.

Par Fabrice Kabamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *