jeudi, février 25
Shadow

L’ACAJ accuse Joseph Kabila de violer la loi sur le statut des anciens chefs d’État élus en RDC

Le Senateur à vie Joseph Kabila a violé les articles sur le statut des anciens chef de l’État” Twitte Me Georges Kapiamba, président national de l’Association congolaise pour l’accès à la Justice (ACAJ), une organisation non gouvernementale de défense et de promotion des droits de l’homme et de lutte contre l’impunité en RDC.

Dans son message Twitter, Me Georges Kapiamba fait allusion à l’article 5 de la loi sur le statut des anciens Chefs d’État élus en République démocratique du Congo (RDC).

Tout ancien Président de la République élu est soumis à une heure obligation générale de réserve, de dignité, de patriotisme et de
loyauté envers l’Etat. L’obligation de réserve implique notamment l’interdiction formelle de
divulguer ou de révéler des secrets d’Etat ou des informations qui, en raison de leur nature et/ou de leurs conséquences, ne peuvent être
connues que des seules autorités nationales.
L’obligation de dignité consiste à adopter un comportement ou des attitudes qui ne violent pas la loi, ni ne portent atteinte à l’ordre
public et aux bonnes moeurs. L’obligation de patriotisme et de loyauté envers l’Etat implique une disponibilité permanente à faire montre d’une fidélité sans faille envers la Nation, le peuple congolais et les Institutions de l’Etat
“, stipule l’article 5 de la loi sur les statuts des anciens chef d’État élus en RDC.

Or, lors de la rencontre avec les députés nationaux et sénateurs qui lui sont encore fidèles, Joseph Kabila a semblé parler du contenu de l’accord politique qui lie sa mouvance FCC au Cach du président Félix Tshisekedi. Selon Joseph Kabila, cet accord aurait été signé en présence de deux États puissants, sans les citer.

L’homme de Kingakati a été contredit par son dauphin, Emmanuel Shadary qui déclare que l’accord qui lie le FCC au Cach a été signé en sa présence sans un autre témoin. Donc, diversion tendant à embrouiller la carte.

Par GK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *