mardi, mars 2
Shadow

RDC : la tempête est là, mais le Maître est à bord de la barque

La crise institutionnelle qui se passe aujourd’hui en RDC ne peut qu’être comparée à la tempête, décrite dans les saintes écritures, s’étant produite en pleine mer lorsque Christ et ses disciples traversaient pour aller de l’autre bord. Au milieu du trajet, la barque a été secouée pendant que Christ, le Maître s’était endormi. Les disciples ont fourni tous les efforts pour maintenir la barque mais en vain. Il a fallu réveiller le Maître qui a juste dit un mot et la tempête s’est apaisée.

Ce qui est intéressant c’est le fait que la traversée a été dictée par le Maître et qu’il était dans la barque avec les disciples. Voilà là copie parfaite de la situation politique actuelle en RDC. Il y a un Tshisekedi qui déclenche les consultations politiques en vue de créer l'”union sacrée” de la nation, substitut de la majorité parlementaire et la coalition au pouvoir. Une bonne idée étant donné que cette coalition est dégoûtante pour la plupart des Congolais qui ont appelé à sa rupture.

Seulement, cette volonté de changer d’air va buter à une résistance d’un FCC (Front commun pour le Congo) qui tient à ce que le statu quo demeure. La plateforme de Joseph Kabila brandit sa toute puissante majorité et dénonce le débauchage qui pourrait aider à la conclusion de l'”Union sacrée de la nation”.

La crise s’installe. Les caciques FCC cherchent à tout bloquer jusqu’à mijoter même la paralysie du pays. Une véritable crise qui peut faire douter le camp de celui qui a initié la traversée. Sa barque flotte et navigue à la force du vent qui souffle.

Mais l’issue de la crise semble connue surtout que le Maître est à bord de la barque et c’est lui qui a souhaité cette traversée. Ainsi, est-il le seul à pouvoir orienter les choses de manière à clamer le jeu et à souffler sur le feu que les autres attisent.

Cette évidence tient sa route dans la mesure où il n’est pas aussi idiot d’entamer une telle procédure sans en avoir les moyens de la conclure. S’il a décidé, c’est que tous les plans, même la résistance du FCC, ont été déjà étudiés par ses laboratoires. Les consultations qui ont débuté ne semblent donc qu’une formalité politique, les vraies cartes ont été distribuées.

Ricky Kapiamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *