mardi, avril 20
Shadow

RDC: Une délégation de Congo Peace Network à Kinshasa plaide pour la tenue des élections locales

Congo Peace Network (CPN), une Organisation non gouvernementale de défense des droits de l’homme basée à Goma (Nord-Kivu), a fait des élections locales, municipales et urbaines son cheval de bataille. C’est dans ce cadre qu’une délégation a été dépêchée à Kinshasa pour une mission de plaidoyer auprès des instances et autorités compétentes.

Cette mission conduite par Me Jonas Nsindani Kakule et Me Wiston Mupakase, respectivement, Chargé de Communication et Plaidoyer et Assistant aux Programmes Droits Humains, Démocratie au sein de CPN, a pour objectif principal: mener un plaidoyer et lobbying auprès des autorités politiques et autres partenaires pour l’effectivité du processus de décentralisation à travers l’organisaton des élections locales, municipales et urbaines.

Pour le CPN, ces élections sont très importantes pour le développement des Entité territoriales décentralisées (ETD) et, par ricochet, l’amélioration des conditions de vie des populations locales.

Au cours d’une conférence de presse tenue, le samedi 07 novembre 2020 à Kinshasa, Me Wiston Mupakase, pense que l’accélération du processus de Décentralisation passe par la tenue des élections locales qui sont un moyen pour les jeunes congolais de prendre part à la gestion du pays. “C’est une question de volonté politique”, estime-t-il.

Ces élections doivent être organisées pour permettre à la population de connaître sa part dans la gestion des Entités Territoriales Décentralisées (ETD)”, explique Me Witson Mupakase.

Pour sa part, Me Jonas Nsindani Kakule a vanté les élections locales qui, d’après lui, vont améliorer la participation citoyenne et politique des jeunes dans la gouvernance locale des ETD et doteront ces dernières des organes de gestion et des dirigeants “légitimes et redevables”.

Le responsable de Communication et Plaidoyer chez CPN a fait savoir que les élections locales contribueront au renforcement de paix, sécurité, cohésion sociale et à la recherche des solutions durables aux problèmes des ETD. Mais aussi, a-t-il ajouté, elles contribuent au développement durable des ETD et à l’amélioration des conditions de vie des populations locales.

Pourquoi le plaidoyer à Kinshasa

En effet, la problématique relative à l’effectivité du processus électoral et démocratique en RDC reste toujours marquée par l’ajournement de l’organisation des élections locales, municipales et urbaines depuis le cycle électoral de 2006.

Pour CPN, le retard dans la mise en place des ETD, conformément à la Constitution en vigueur a un impact négatif sur la consolidation de la démocratie au niveau local. Dans leur mode de fonctionnement actuel, les ETD ne semblent pas être redevable de leur gestion vis-à-vis de leurs administrés, constate la mission de plaidoyer de CPN.

La mise en place des institutions locales des ETD va contribuer à construire une dynamique qui permettra le rapprochement du centre de décisions, ce qui va permettre que des solutions locales soient proposées aux problèmes locaux de paix, sécurité, de gouvernance, de développement et des droits humains“, a martelé Me Jonas Nsindani Kakule.

Par ailleurs, CPN recommande que les élections locales soient organisées au cours du prochain scrutin de 2023 car, étant le seul moyen d’améliorer la gouvernance et renforcer le processus de paix. Pour Congo Peace Network, le processus électoral en RDC restera incomplet, tant que les élections locales n’auront pas été organisées.

Les élections locales ont un rôle à jouer dans le processus de paix en RDC. Car, elles permettraient de créer des espaces politiques ouverts et démocratiques, où le dialogue et la négociation seraient possibles. Ces espaces politiques locaux, peuvent faciliter la gestion et la résolution des conflits locaux“, a conclu Me Jonas Nsindani Kakule.

Par Stanislas Ntambwe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *