vendredi, février 26
Shadow

Sénat : Bazego Papy soutient le renforcement de la justice au lieu de créer des nouvelles agences anti-corruption

La Commission politique, administrative, juridique et droits humains a présenté, mardi 24 novembre 2020 au Sénat, une proposition de loi organique portant institution, organisation et fonctionnement de l’Agence nationale de lutte contre la corruption.

Cette proposition de loi a suscité une série de questions de la part des élus des élus, axées essentiellement sur le budget qui serait alloué à la dite agence.

Au cours de ce débat, plusieurs options qui ce sont dégagées. Notamment, la création d’une autre formule dans le sens d’une agence entant que telle, et voir comment orienter la question pour n’est pas alourdir la charge de l’Etat en termes de paiement. Tandis que la République démocratique du Congo a des lourdes difficultés dans l’élaboration et exécution du budget.

Interviewé par MédiaPlus, le sénateur Bazego Papy estime que, à la place de créer une nouvelle structure de lutte contre la corruption, le gouvernement congolais devrait renforcer la justice pour avoir un pouvoir de répression sur le fait de la corruption, pour éviter davantage les rémunérations qui prennent pratiquement 90 % de mobilisation des ressources publiques.

Après un long débat, la plénière a décidé de donné un moratoire de 48 heures à la Commission PAJ pour apporter des éclaircissements aux différentes préoccupations soulevées par les Sénateurs.

Par Jackie Ngolela

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *