samedi, février 27
Shadow

RDC: L’empire FCC s’écroule

Les événements se suivent et se succèdent, le paysage politique congolais se reconfigure, et le revirement spectaculaire se vit dans le microcosme politique. Depuis le discours du Chef de l’État à la Nation dimanche dernier, lequel est qualifié par des experts en communication de “séducteur” et de “menaçant”, tout semble tourner au vinaigre dans la plateforme FCC.

La fin de la coalition au pouvoir, la déchéance du bureau de l’Assemblée nationale et le retrait de la garde rapprochée de Jeanine Mabunda; une pétition en cours de téléchargement pour déchoir le bureau du Sénat; le départ massif et vertigineux des élus et membres des partis politiques vers l’Union sacrée de la Nation; l’écroulement de l’empire FCC qui avait étendu ses tentacules arrive inexorablement. Il y a des signes qui ne trompent pas. Le malheur ne vient jamais seul, dit une sagesse anonyme.

S’agit-il d’une tempête annoncée par l’Ambassadeur américain ? Difficile d’y répondre par l’affirmative, le temps que les choses se précisent. Voulant faire le bras de fer, la famille politique du Raïs a oublié qu’elle est édentée depuis un certain temps. Autre temps, autres mœurs, les caciques du Front commun pour le Congo (FCC) semblent, par cette succession des évènements, payer le prix de tout ce qu’ils ont causé comme mal aux Congolais endéans plus d’une vingtaine d’années.

Qui plus est, ces malheurs qui s’abbatent sur l’empire FCC provoquent des scènes de liesse au sein de la population. Beaucoup s’en réjouissent et estiment que diluer ce regroupement politique, c’est ouvrir la voie au développement de la République démocratique du Congo (RDC).

Par Edobamu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *