mercredi, mars 3
Shadow

Isiro : Christophe Baseane ouvre les travaux de l’atelier sur la sécurisation de la ZE-KGM

Le Gouverneur de la  Province du Haut-Uélé, Christophe Baseane Nangaa a procédé, ce jeudi 20 Janvier 2021 à Isiro, à l’ouverture de l’atelier axé sur l’examen des principaux défis qui entravent les activités d’exploitation et de production de la société Kibali Gold Mine, œuvrant dans le territoire de Watsa.

L’activité a eu lieu au sein de l’Institut supérieur technologique d’Isiro (ISTI), en présence des membres du Gouvernement provincial, du comité provincial de sécurité, des différents services du ministère provincial de Mines ainsi que d’autres invités.

À cette occasion, les participants ont évoqué la problématique d’envahissement du périmètre de la firme par des exploitants artisanaux en vue de trouver une solution durable après la constatation des retards accumulés dans la mise en œuvre des recommandations formulées lors des assises de novembre 2019.

Dans son allocution, le ministre provincial de Mines, Ismaël Ebunze Magadi, a tenue à circonscrire les objectifs de l’atelier visant à protéger les intérêts tant de la société minière que des populations locales conformément aux dispositions pertinentes du Code.

Pour sa part, Raphaël Mbuluyo, représentant le Directeur général du géant minier, a renouvelé l’engagement de cette société pour accompegner la province dans son élan de développement, avant de solliciter l’appui des autorités provinciales pour le relèvement des multiples défis auxquels fait face l’entreprise. Au-delà de la menace locale, Raphaël Mbuluyo a aussi déploré la présence des exploitants Chinois dans le pré-carré de Kibali Gold, en utilisant des engins de génie civil tels que, les excavatrices pour l’épilation.

Dans son mot d’ouverture,  le Gouverneur de Province, Christophe Baseane Nangaa,
a rendu hommages au chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour ses efforts dans le maintien de la paix.

Le présent atelier aura pour object de déceler les causes de l’inexécution de ces recommandations et de poursuivre les échanges en vue de définir des nouveaux mécanismes de leur mise en œuvre pouvant permettre à chacun de rentrer dans ses droits. Mon Gouvernement ne peut nullement souhaiter la suspension, ni l’arrêt des activités d’un tel partenaire, (KGM). C’est pourquoi, je vous invite à capitaliser ces échanges en vue de trouver des solutions adéquates aux nombreux défis qui freinent l’élan du développement de notre province d’une part et compromettent les activités de la société Kibali Gold”, a souligné l’autorité provinciale.

Par Caleb Bodio

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *