dimanche, avril 11
Shadow

Sénat : James Bayukita se retire de la course à la questure du bureau définitif

La campagne électorale pour les candidats membres du bureau définitif de la Chambre haute du Parlement congolais, a démarré ce dimanche 28 février 2021. Contre toute attente et au grand étonnement de tous, le candidat au poste de questeur du bureau définitif du Sénat, Bayukita James, a désisté en faveur des autres candidats de l’Union Sacrée de la nation.

Pourtant pressenti candidat favori, James Bayukita a annoncé le retrait de sa candidature, juste après la présentation de son projet de société devant les sénateurs réunis ce jour au Palais du peuple.

Les postes au bureau définitif du Sénat ont été partagés en fonction de la représentativité de chaque grand bloc provincial. Et selon répartition, la questure revenait à la grande Province Orientale. C’est ainsi que le sénateur James Bayukita, élu de la Tshopo, faisait partie des cinq candidats de la grande Province Orientale au poste de questeur. Cependant, il fallait trouver un consensus entre les sénateurs de cet espace géographique. Mais, « ce consensus n’a pas été trouvé », selon James Bayukita qui s’est confié à MédiaPlus.

A la question de savoir pourquoi cet élu de la Tshopo a désisté le jour de la campagne, James Bayukita répond : « On dit que, qui paie plus, paie le moins », relève-t-il.  « Moi, en tant que président du groupe parlementaire UDPS et Alliés, je ne peux pas aller en compétition avec les membres. Il faut laisser les autres continuer la course », a-t-il tranché.

“Savoir céder”

Il sied de noter que sur les 5 candidats à la questure du Bureau du Sénat, quatre sont de l’Union sacrée de la Nation dont le sénateur Bayukita est aussi membre. Toutefois, en dépitl du retrait de sa candidature, il promet de soutenir tous les autres candidats de l’Union sacrée de la Nation, sans avoir du penchant pour tel ou tel autre des trois autres candidats qui restent dans la course.

Il faut dire qu’en retirant sa candidature, James Bayukita a choqué plus d’une personne surtout ses proches qui entendaient le voir siéger au bureau du Sénat. « Dans la vie, il faut savoir céder aussi la place aux autres », a lancé le sénateur Bayukita tout souriant.

Par Jackie Ngolela

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *