mercredi, avril 14
Shadow

Étiquette : Burundi

Burundi : les victimes de la répression de Pierre Nkurunziza réclament justice

Burundi : les victimes de la répression de Pierre Nkurunziza réclament justice

Société
Une semaine après la mort du président burundais Pierre Nkurunziza, l'avocat des familles des victimes de la répression de 2015 assure que les procédures à la Cour pénale internationale (CPI) vont se poursuivre. En effet, des victimes et proches des victimes de la répression de 2015 au Burundi, après la mort du président en exercice jusqu'alors, Pierre Nkurunziza, réclament justice. "Nous avons reçu beaucoup d'interrogations de la part de la population pour savoir ce qu'il en sera à la Cour pénale internationale (CPI)", explique Me Bernard Maingain, l'avocat des victimes et des familles des victimes de la répression de 2015. Après la réélection du président Nkurunziza, de nombreuses manifestations avaient eu lieu. Elles avaient été réprimées dans la violence, avec des violations ...
Burundi: Tshisekedi grand absent à l’investiture d’Evariste Ndayishimiye

Burundi: Tshisekedi grand absent à l’investiture d’Evariste Ndayishimiye

A la Une, Politique
Le Chef de l'État congolais, Félix Tshisekedi n’assistera pas ce jeudi à la cérémonie d’investiture du nouveau président burundais, Evariste Ndayishimiye à Gitega, élu le 20 mai. L’information a été confirmée par un diplomate congolais en poste à Bujumbura, selon l'Agence France Presse (AFP). Tshisekedi sera représenté par le chargé d’affaires de l’ambassade de la RDC au Burundi, Katanga Wa Banza. Le Général Évariste prêtera serment lors d’une cérémonie initialement prévue en août mais avancée en raison du décès soudain du président sortant Pierre Nkurunziza. Le ministère des Affaires étrangères a invité les représentations diplomatiques au Burundi à “bien vouloir prendre part aux cérémonies d’investiture du président élu, son excellence Evariste Ndayishimiye, qui auront lieu jeudi ...
Burundi : le général Évariste Ndayishimiye pourra prêter serment jeudi 18 juin

Burundi : le général Évariste Ndayishimiye pourra prêter serment jeudi 18 juin

Politique
Le nouveau président élu du Burundi, le général Évariste Ndayishimiye, pourra prêter serment jeudi 18 juin 2020 pour combler le vide créé par la mort de Pierre Nkurunziza, rapporte une source diplomatique basée à Bujumbura à Medi@plus. Sa prestation de serment aura lieu jeudi 18 juin 2020, soit deux mois avant la date initialement prévue, en raison de la mort soudaine de son prédécesseur, Pierre Nkurunziza. C'est la Cour constitutionnelle burundaise qui a ouvert la voie à cette anticipation au lieu de laisser le président de l'Assemblée nationale assurer l'intérim. GK
Burundi: Iteka craint que la vacance du pouvoir ravive les rivalités entre l’armée et les politiciens

Burundi: Iteka craint que la vacance du pouvoir ravive les rivalités entre l’armée et les politiciens

Provinces
Pour la Ligue Iteka, une organisation non gouvernementale de défense et de promotion des droits de homme au Burindi la vacance au pouvoir entraînée par la mort du Président Pierre Nkurunziza risque de raviver les tensons et créer les rivalités entre l'armée et les hommes politiques. La position de Iteka est claire. Son président, Anschaire Nikoyagize, s'attend à ce que la vacance du pouvoir ravive les rivalités entre l'armée et les responsables politiques. "C’est une situation un peu difficile pour les généraux. Ils ont refusé la candidature du président de l’Assemblée nationale au scrutin présidentiel. Pour le moment, est-ce qu’ils vont accepter qu’il dirige cette transition ? Je pense que c’est ce problème qui se pose. Un général peut se proclamer président et comme cela ils vont ...
Burundi: appel à l’ouverture d’une enquête sur la mort de Nkurunziza

Burundi: appel à l’ouverture d’une enquête sur la mort de Nkurunziza

Politique
Pour les défenseurs des droits de l'Homme burundais, les autorités burundaises devraient ouvrir une enquête pour statuer sur les causes réelles du décès du président Pierre Nkurunziza. "Le Coronavirus tue beaucoup de Burundais dans le silence total du Burundi, dans le déni total des autorités burundaises. Nous aimerions que le décès de Nkurunziza soit un moment de sursaut sur cette pandémie grave au Burundi. Nous demandons alors une véritable enquête sur les raisons du décès du président", a affirmé à la DW Pacifique Nininahazwe, un activiste des droits de l'homme. GK
Burundi : les élections ont été entachées d’actes d’intimidation et d’arrestations, selon HRW

Burundi : les élections ont été entachées d’actes d’intimidation et d’arrestations, selon HRW

A la Une, Politique
Dans un rapport publié, le 1er juin 2020, Human Rigthts Watch (HRW), une organisation américaine de défense et de promotion des droits de l'homme, rapporte des graves allégations d’abus commis lors des élections du 20 mai 2020, au Burundi. Pour HRW, ces abus devraient conduire à l’ouverture d’enquêtes et les responsables être amenés à rendre des comptes. L'Ongdh signale que ces élections génerales au Burundi (présidentielle, législatives et communales), ont été entachées de "violences et marquées par des arrestations de membres de l’opposition, y compris de candidats, et par la limitation de la liberté d’expression. Il sied de rappeler qu'à l'issue de l'élection présidentielle, la Commission électorale nationale avaitannoncé la victoire d’Évariste Ndayishimiye, candidat à la ...
Burundi: l’opposition conteste la victoire du Général Evariste Ndayishimiye

Burundi: l’opposition conteste la victoire du Général Evariste Ndayishimiye

Politique
Le candidat du parti au pouvoir au Burundi , le Général Evariste Ndayishimiye a obtenu 68,72% des voix contre 24,19% à Agathon Rwasa, son principal adversaire. Il s'agit des résultats publiés le lundi 25 mai 2020 par l'organe chargé des élections dans ce pays. Ces résultats sont contestés par l'opposition qui parle de "mascarade électorale". Pour l’opposition burundaise qui aspire depuis des années à une alternance démocratique, la victoire d’Evariste Ndayishimiye n’est rien d’autre qu’une "mascarade électorale". Le porte-parole du Conseil national pour la liberté (CNL), le parti d’Agathon Rwasa a dénoncé les fraudes qui ont selon lui, émaillé les élections du 20 mai dernier. Coup d'État contre la volonté du peuple Pour sa part, Pancrace Cimpaye, opposant en exil à Bruxell...