lundi, mars 8
Shadow

Étiquette : Justice

RDC: Les survivants du massacre de Yumbi réclament justice

RDC: Les survivants du massacre de Yumbi réclament justice

A la Une, Justice, Société
Deux ans après les faits, les responsabilités pour les 535 personnes tuées n’ont toujours pas été établies. Fin décembre 2018, le père Nestor Longota, prêtre catholique, est retourné à Bongende, son village natal dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo. « Ce que j’y ai vu était inimaginable », a-t-il raconté la semaine dernière. « Il y avait des corps putréfiés, certains étaient mutilés, d’autres avaient été brûlés dans des maisons, et des maisons étaient détruites ». Quelques jours plus tôt, le 16 décembre, des centaines de membres de l’ethnie Batende – armés de fusils de chasse, d’armes automatiques, de couteaux et de machettes – avaient pris d’assaut la ville voisine de Yumbi et tué au moins 170 personnes, pour la plupart appartenant à l’ethnie Banunu. Le lendem...
Kasaï : la NSCC promet de traduire le gouverneur Pieme en justice

Kasaï : la NSCC promet de traduire le gouverneur Pieme en justice

A la Une, Provinces
Après avoir observé un silence total de la part du gouverneur de province du Kasaï ,Dieudonné Pieme, sur le dossier de construction du bâtiment jumelé (gouvernorat - Assemblée provinciale ), avec plus de 300 mille dollars américains décaissés par la province, sans respecter le processus de marchés publics, la Nouvelle société civile congolaise, section Kasaï a pris l'option d'initier une plainte contre l'exécutif provincial à la Cour de cassation à Kinshasa. C'est à travers une déclaration signée, lundi 21 septembre 2020, par le coordonnateur provincial Alain Nkashama Muana, que la NSCC a annoncé le dépôt de sa plainte contre le gouverneur Dieudonné Pieme à la Cour de cassation à Kinshasa dans les prochains jours. Il est reproché au chef de l’exécutif provincial d’avoir autorisé le ...
Gestion fonds Covid-19 : Eteni Longondo dans le viseur de la justice

Gestion fonds Covid-19 : Eteni Longondo dans le viseur de la justice

A la Une, Justice, Politique
Le Parquet général près la Cour de Cassation a saisi le bureau de l'Assemblée nationale pour obtenir l'autorisation de mise en accusation du ministre d'État et ministre de la Santé Eteni Longondo. La justice cherche à entendre ce membre du gouvernement pour savoir comment étaient gérés les fonds alloués à la riposte contre le coronavirus. Dans son dernier rapport, l'Inspection Générale des Finances avait fait mention de la mauvaise gestion de l'argent et autres biens disponibilisés par le pouvoir central et ses partenaires dans la lutte contre la Covid -19. Le gouvernement a indiqué avoir financé ces opérations à la hauteur de 20 millions de dollars américains. Pour le ministre incriminé, ces fonds ont été gérés en toute transparence et avaient permis à l'équipe de riposte de maî...
Kinshasa : Henri Yav est libre!

Kinshasa : Henri Yav est libre!

A la Une, Justice, Politique
L'ancien ministre des finances, Henri Yav, qui devait répondre à une convocation du Parquet général près la Cour d'appel Kinshasa/Gombe, jeudi 12 août, s’y est fait représenter par ses avocats. L’ancien ministre n’a pas été mis sous Mandat d’arrêt provisoire, contrairement à la rumeur des réseaux sociaux soulignant qu’il a été transféré à la prison centrale de Makala, après l'audience. Ses avocats ont vite dénoncé l’incompétence de la Cour d’Appel l’ayant convoqué. Ils souligné que si l'ancien argentier congolais devait se présenter devant une instance judiciaire pour un sujet concernant l'affaire de 100 millions Mutanda Minig, il se présenterait à la Cour de cassation, qui est une juridiction naturelle devant le juger et non à la Cour d'appel. "La juridiction où il devait être ...
16 ans après, la Communauté Banyamulenge demande justice pour les victimes du massacre de Gatumba

16 ans après, la Communauté Banyamulenge demande justice pour les victimes du massacre de Gatumba

A la Une, Politique
13 août 2004-13 août 2020, vingt ans jour pour jour, au moins 166 personnes ont été tuées lors d'un massacre survenu, la nuit du 13 août 2004 à Gatumba (Burundi). Parmi elles, 152 banyamulenge et 14 autres appartenant à la Communauté Bembe. La Communauté Banyamulenge a commémoré, jeudi 13 août 2020, le 16ème anniversaire du massacre de Gatumba au cours duquel, plusieurs personnes ont perdu la vie. Seize ans plus tard, cette Communauté du Sud-Kivu condamne l'"inaction" des autorités congolaises et burundaises, dans le sens de rendre justice à toutes les victimes de ce massacre odieux. Au cours d'une cérémonie commémorative organisée à Bukavu, les banyamulenge ont exprimé leur indignation vis-à-vis des autorités de ces deux pays voisins. Pour eux, ces dernières ne manifest...
Justice : Thambwe Mwamba porte plainte contre Jean-Claude Katende

Justice : Thambwe Mwamba porte plainte contre Jean-Claude Katende

A la Une, Justice, Société
Le Président du Sénat Alexis Thambwe Mwamba, a porté plainte contre le Président de l’Association africaine de défense des droits de l'Homme (Asadho), Jean-Claude Katende, devant le Barreau. Une source bien informée, qui s'est confiée à Medi@plus, a confirmé cette plainte de Thambwae Mwamba. Toutes les tentatives d'atteindre le président national de l’Asadho, pour avoir sa version des faits, sont demeurées vaines étant donné que l'avocat et défenseur des droits de l'homme ne voulait pas s'exprimer à ce sujet. Mais dans une publication sur Facebook, Maître Jean-Claude Katende est tranchant. " Toute plainte professionnelle ou judiciaire contre moi n'entamera ni mon moral ni ma détermination à lutter contre l'impunité des hauts responsables dans notre pays", a-t-il écrit. Des publicati...
RDC : des opérateurs politiques et économiques dans le viseur de la justice

RDC : des opérateurs politiques et économiques dans le viseur de la justice

A la Une, Economie, Point Chaud
Les Congolais s'apprêtent à vivre dans les jours qui viennent, des procès, mais aussi des arrestations semblables à ceux liés au programme d'urgence de 100 jours du Chef de l'État. Cette fois-ci, il s'agira des hommes et femmes d'affaires, bénéficiaires des exonérations et compensations frauduleuses. Oui, le Chef de l'État l'a si bien compris. Les finances publiques saignent lamentablement. Voilà qui justifie la nomination d'un nouvel inspecteur principal des Finances chef des services, Jules Alingete, à la tête de l'inspection générale des finances (IGF). Il convient d'indiquer de prime à bord, que l'IGF est une structure qui contrôle les finances publiques, du gouvernement et des provinces. Elle dépend directement de la Présidence de la République. A ne pas confondre avec la Cour ...
Justice : Vital Kamerhe, son UNC et ses avocats au bout de souffle

Justice : Vital Kamerhe, son UNC et ses avocats au bout de souffle

A la Une, Justice, Politique
Le Directeur de cabinet du Président de la République Vital Kamerhe sera, vendredi 7 août 2020, devant le juge pour la deuxième audience du procès en appel, à la Cour d'appel de Kinshasa/Gombe. Le président de l'Union pour la Nation Congolaise (UNC) sera devant les hommes en toge noire pendant que les militants et sympathisants de son parti seront dans la rue pour réclamer son acquittement. C'est un procès en appel, après être condamné à 20 ans de prison ferme, travaux forcés et privation de certains droits civiques, dans l'affaire de détournement des fonds destinés aux maisons préfabriquées du Programme d'urgence des 100 jours du Chef de l'État. Il entame ce procès quelque peu affaibli, après avoir vu ses avocats expatriés ne pas obtenir le visa pour venir le défendre en RDC...
Justice : un ultimatum de 30 jours accordé aux juges Noël Kilomba et Jean Ubulu Pungu pour s’exécuter

Justice : un ultimatum de 30 jours accordé aux juges Noël Kilomba et Jean Ubulu Pungu pour s’exécuter

A la Une, Justice, Politique
L'éteau se resserre autour des juges Noël Kilomba et Jean Ubulu Pungu qui ont boudé la cérémonie de prestation de serment. Le Secrétariat permanent du Conseil Supérieur de la Magistrature leur a donné un ultimatum de trente jours pour leur prestation de serment, comme président à la Cour de Cassation, faute de quoi ils seront réputés démissionnaires. Ce même secrétariat fait savoir qu'il avait notifié les Hauts Magistrats, frondeurs, à travers un Procès-verbal de notification datant du 16 juillet dernier, tout en se disant surpris par la lettre de ces deux juges affirmant qu'ils n'ont jamais été consultés, avant leur nomination. Une source proche de ce service affirme que les deux juges ont été consultés et ont, par conséquent, évacué tous leurs dossiers de leurs anciens bureaux...
Justice : les hauts magistrats de la République prêtent serment devant le Président de la République

Justice : les hauts magistrats de la République prêtent serment devant le Président de la République

A la Une, Justice, Politique
Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi a présidé, mardi 4 août, la cérémonie de prestation de serment des Hauts magistrats de la Cour de cassation; du Conseil d'Etat et des Parquets généraux près ces juridictions, nommés le 17 juillet. Cette prestation consacre leur entrée officielle en fonction, après leurs nominations, par ordonnances présidentielles du 17 juillet, contestées car contresignées par le Vice-premier ministre, ministre de l'Intérieur en lieu et place du Premier ministre. Les nouveaux hauts magistrats de la cour constitutionnelle et de la cour de cassation ont apposé leurs signatures, devant le chef de l’Etat, sur les actes de serment. Les hauts magistrats comme Dieudonné Kaluba Dibwa, José Tasoki, Gaspard Ngondakoy, Kalume Yasengo, Kamulete Badi...