mardi, avril 20
Shadow

Étiquette : libération

Depuis Bukavu, Bahati Lukwebo promet de plaider pour la libération de Vital Kamerhe

Depuis Bukavu, Bahati Lukwebo promet de plaider pour la libération de Vital Kamerhe

A la Une, Politique
Depuis la ville de Bukavu (Sud-Kivu) où il séjourne depuis ce mardi 06 octobre 2020, le sénateur Modeste Bahati Lukwebo dit poursuivre son plaidoyer en vue d'obtenir la libération, mieux, l'acquittement Vital Kamerhe. L’Autorité morale du regroupement politique Alliance des Forces démocratique du Congo et Alliés (AFDC-A) l’a dit dés son arrivée dans la ville de Bukavu, devant des milliers de personnes venues l'accueillir. S’exprimant devant la population, le Sénateur Modeste Bahati Lukwebo a souligné que la situation que traverse actuellement « son frère Vital Kamerhe », le touche jusqu’au fond du cœur. «Avant tout, je vous dis que je pourrais être dans la joie si notre frère Vital Kamerhe était libre. Vous savez tous sa situation, nous allons prier et continuer à plaider pour lu...
Haut-Uélé : l’UNC exige la libération immédiate et sans condition de vital Kamerhe

Haut-Uélé : l’UNC exige la libération immédiate et sans condition de vital Kamerhe

Politique, Provinces
L'Union pour la Nation congolaise, fédération du Haut-Uélé, a organisé, vendredi 7 août à Isiro, chef lieu de la province du Haut-Uélé, une marche pacifique "pour exiger la libération immédiate et sans condition de leur leader". Lors de cette marche, sur les artères de la ville d'Isiro, une caravane motorisée a quitté l'église AOG, au quartier Tuluba, avec comme destination le bureau du secrétariat exécutif du gouvernement provincial. A l'étape du secrétariat du gouvernement provincial, les manifestants ont retourné à la mairie d'Isiro sans indiquer les raisons. Le Maire, Marcel Sengi Apabisi, s'est dit incapable de recevoir le mémo de ces militants étant donné qu'il ne représente pas le chef de l'État dans la province du Haut-Uélé. C'est alors que les manifestants ont pris la di...
Lubumbashi : plus de 300 détenus de la prison de Kasapa libérés

Lubumbashi : plus de 300 détenus de la prison de Kasapa libérés

A la Une, Provinces
Les autorités pénitentiaires de la prison centrale de Kasapa, à Lubumbashi, ont libéré, jeudi 30 et vendredi 31 juillet, plus de 300 prisonniers bénéficiaires de la grâce présidentielle. Les militaires et policiers sont parmi les libérés. Le jeudi 30juillet, environ 260 prisonniers, tous civils, ont été libérés et le vendredi 31juillet, au total 41 détenus dont 27 militaires, 13 policiers et 1 civil sont sortis en hommes libres. Selon le Major Victor Muimba, Commandant Quartier militaire, qui livre toutes ces informations, une autre vague d'une dizaine de prisonniers seront libérés dans les prochains jours, une fois les documents y afférents sont réceptionnés par la prison. Pour certaines sources pénitentiaires, parmi les détenus de la Kasapa qui recouvrent leur liberté, d'au...
Matadi : OLPA salue la libération du journaliste Patrick Palata relâché

Matadi : OLPA salue la libération du journaliste Patrick Palata relâché

A la Une
L'Observatoire de la Liberté de Presse en Afrique(OLPA), une organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, s'est dit soulagé après la libération de Patrick Palata, journaliste à Tala Tala télévision, une station de télévision privée émettant à Matadi, chef-lieu de la province du Kongo central. Cette organisation a signalé que Patrick Palata a été libéré, le 14 juillet, tard dans la soirée, après 48 heures de détention au cachot de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR/Matadi). Son matériel de travail confisqué (caméra) a été restitué sans la carte mémoire contenant les images du réportage sur les incidents du village Boko II à 10 kms de Matadi. Patrick Palata a été interpellé, le 12 juillet, par l’ANR/Matadi. Il était accusé d’avoir publié les él...
Isiro : la Police relâche les militants de Lamuka

Isiro : la Police relâche les militants de Lamuka

A la Une, Provinces
Les 9 militants de Lamuka interpellés, lundi 13 juillet, lors de leur rassemblement pour le début de la marche anti-Malonda étouffée, ont été libérés ce mercredi 14 juillet. Ces militants ont passé nuit au cachot du commissariat Tic-tac. Ils y ont été auditionnés jusqu'à tard dans la matinée de ce mardi 14 juillet. Le coordonateur provincial de l'Ecidé, parti cher à Martin Fayulu, Timothée Kamanga, précise que tous les militants ont été libérés par la police. "'Nous sommes présentement libres, merci pour vos soutiens. Le peuple gagne toujours'', a-t-il lancé. Sauf imprévue, Lamuka/Haut-Uélé prévoit une autre marche au lendemain de la levée de l'état d'urgence. Par Caleb Bodio
RDC : l’Olpa salue la libération d’un journaliste à Lisala

RDC : l’Olpa salue la libération d’un journaliste à Lisala

Justice, Société
Dans un communiqué du 5 juin 2020, l’Observatoire de la Liberté de la Presse enAfrique (OLPA), une organisation indépendante de défense et de promotionde la liberté de presse, prend acte de la libération de Fabrice Ngani, journaliste à la Voix de Bumba FM, station privée de radio émettant à Bumba, à 106 Kms de Lisala, chef-lieu de la province de Mongala. L'Olpa note que Fabrice Ngani a été libéré, le 4 juin 2020, après 9 jours de détention, sur ordre de Fedat-Damien Kasunzu Mbonigaba, procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Lisala. Fabrice Ngani a été interpellé, le 26 mai 2020, au siège de la Voix de Bumba FM par les éléments de la garde rapprochée de Crispin Ngbundu, gouverneur de la province de Mongala qui l’ont accusé d’outrage à l’autorité. Une accusat...
RDC : la VSV s’insurge contre la libération du Colonel Mukalayi, condamné dans l’assassinat de Chebeya et Bazana

RDC : la VSV s’insurge contre la libération du Colonel Mukalayi, condamné dans l’assassinat de Chebeya et Bazana

A la Une, Justice, Politique
La Voix des sans voix pour la paix et les droits de l'homme (VSV) s’insurge contre toute demande de libération du Colonel Daniel Mukalay, l'un des policiers condamné dans l'affaire du double assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana. Pour la VSV, fondée par le feu Floribert Chebeya, le colonel Mukalayi wa Mateso est loin d’être un innocent. Il aurait joué un rôle très important dans l’assassinat de Floribert Chebeya, comme l’ont prouvé des nombreux témoignages et déclarations lors des audiences à la prison centrale de Makala. En son temps, la VSV avait dénoncé la "peine de complaisance" qui lui avait été infligée par la Haute Cour militaire en 2015. La décongestion des prisons que nous souhaitons tous, suite à la Covid-19, n’est pas une raison pour libérer le Colonel Danie...
Kinshasa : la DCDHE réclame la libération du député national Jean Jacques Mamba

Kinshasa : la DCDHE réclame la libération du député national Jean Jacques Mamba

A la Une, Politique
La Dynamique chrétienne pour la défense des droits de l'homme et de l'environnement ( DCDHE ) se dit très "très préoccupée de la montée systématique des violations de droits de l’homme qui s’érige en culture depuis le début de l’année 2020". " Ce modus operandi consiste à se servir des parquets et des juridictions pour régler les comptes de nature politicienne", dénonce-t-elle dans son communiqué de samedi 23 mai 2020. "Cela.fait reculer la RDC à l’époque du Zaïre de triste mémoire", s'inquiète Me Carlos Mupili, président de cette ONGDH. La DCDHE rappelle à la Justice congolaise que " la Cour de sûreté de l'État, qui avaitcette mission de Police politique, a été abrogée par le Constituant de 2006 pour laraison de consolider l'État de droit et la liberté démocratique". Par cons...