mardi, avril 20
Shadow

Étiquette : meurtre

Kasaï Central : 4 ex miliciens Kamuina Nsapu et 2 agents de force de l’ordre condamnés à perpétuité pour meurtre

Kasaï Central : 4 ex miliciens Kamuina Nsapu et 2 agents de force de l’ordre condamnés à perpétuité pour meurtre

A la Une, Justice, Provinces
Le Tribunal militaire garnison de Kananga (Kasaï central), en audiences foraines à Luiza, a rendu son jugement ce lundi 17 août 2020, après 5 jours des audiences. Quatre ex- miliciens de Kamuina Nsapu ont été condamnés à perpétuité pour "meurtre et participation au mouvement insurrectionnel", à l'époque de triste mémoire du feu chef Kamuina Nsapu. Ces derniers payeront une amande de 250.000fc comme frais de l'instance et à solidarité, une somme de 75.000.000 Fc à titre de dommages et intérêts aux deux parties civiles. Pour le militaire Mbende de la deuxième classe, il est condamné à perpétuité pour meurtre et payera comme amande: 100.000 Fc comme frais d'instance et 9.750.000 FC à titre de dommages et intérêts à la partie civile. Le policier Mbumba Ndamata est condamné à 5 ans ...
Lubumbashi : un policier écope d’une peine de mort pour meurtre

Lubumbashi : un policier écope d’une peine de mort pour meurtre

A la Une, Justice, Provinces
Le tribunal militaire de garnison de Lubumbashi a rendu son verdict, mercredi 22 juillet 2020, dans l'affaire qui opposait l'officier du Ministère public au policier Tshiamala Tshiamala Jean, poursuivi pour meurtre et tentative de meurtre. C'est à l'issue de 5 audiences en flagrance, que le tribunal militaire a condamné cet élément de la Police nationale congolaise à la peine capitale, peine de mort, pour avoir tiré sur une dame Bandile Belange et sa fille de 9 mois. Ainsi, le Brigadier adjoint de l'unité de garde, Tshiamala, qui était en détachement à une banque de la place, a été reconnu auteur de deux infractions : meurtre pour la dame et tentative de meurtre pour la fillette blessée par balle, en date du 01 juillet 2020 au centre-ville de Lubumbashi (Haut-Katanga) lorsque cet ag...
Lubumbashi : une scène de ménage tourne au meurtre de sa femme d’une quarantaine révolue

Lubumbashi : une scène de ménage tourne au meurtre de sa femme d’une quarantaine révolue

Provinces, Société
Selon les témoins, un homme pris de colère contre sa femme pour une viande de chèvre, a tué son épouse d'une quarantaine d'années. Bébé Zakowa, parce que c’est d’elle qu’il s’agit est décédée dans la soirée de samedi 04 juillet 2020, des suites des coups qu’elle aurait reçus de son propre mari au niveau de la tête. La scène s’est passée au quartier Chine, situé dans la commune de Kampemba à Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga. La victime était mariée à un homme dont elle est la deuxième femme sur cinq qu’avait épousé ce polygame. Selon la famille de l'infortunée, tout a commencé le samedi 04 juillet 2020, lorsqu'elle a été informée des troubles chez leur fille. Voulant la récupérer, un pasteur s'est interposé estimant qu'il allait régler cette palabre conjugale. La famil...
L’UNESCO condamne le meurtre du journaliste Said Yusuf Ali en Somalie

L’UNESCO condamne le meurtre du journaliste Said Yusuf Ali en Somalie

A la Une, Société
Dans un communiqué publié, mercredi 20 mai 2020 à Paris (France), la Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Audrey Azoulay, a condamné le meurtre du journaliste de télévision Said Yusuf Ali, survenu le 4 mai à Mogadiscio, en Somalie. « Je condamne le meurtre de Said Yusuf Ali et j’appelle les autorités à mener une enquête approfondie », a-t-elle déclaré, avant d’ajouter qu’« il s’agit d’un triste rappel des menaces auxquelles la presse est couramment confrontée ». Audrey Aazoulay rappelle que ce meurtre était survenu au lendemain de la Journée mondiale de la liberté de la presse. Said Yusuf Ali, reporter à la station de télévision privée Kalsan TV, a été poignardé en pleine rue en tentant de mettre fin à une appar...