samedi, avril 17
Shadow

Étiquette : répression

RDC : la VSV fustige la répression brutale des manifestations publiques

RDC : la VSV fustige la répression brutale des manifestations publiques

A la Une, Politique
La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) dénonce fermement la répression brutale par des éléments de la Police nationale congolaise (PNC), des marches pacifiques organisée dans les grandes villes de la RDC. Notamment, à Kinshasa, Kisangani, Lubumbashi, Tshikapa, Matadi,… jeudi 9 juillet 2020, pour protester contre l’entérinement de la désignation par l’Assemblée nationale de Ronsard Malonda comme Président de la CENI. S’agissant particulièrement de Kinshasa, capitale de la RDC, VSV note que les éléments de la PNC déployés dans certains points chauds de la ville et le long des itinéraires prévus pour la marche, ont violement dispersé les manifestants parmi lesquels plusieurs conducteurs des motos. Des interpellations des personnes, des traumatismes dus entre autres à l’...
Bukavu: répression d’une manifestation de militants et partisans de l’UNC

Bukavu: répression d’une manifestation de militants et partisans de l’UNC

A la Une, Provinces
Les partisans de l'Union pour la nation congolaise (UNC), parti cher à Vtal Kamerhe, ont été réprimés par les agents de la Police nationale congolaise (PNC) dans une marche pacifique organisée l'avant-midi de jeudi 18 juin 2020, dans la ville de Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu. Ces militants réclamaient la libération de leur leader politique, Vital Kamerhe, détenu dans la prison de Makala, à Kinshasa, poursuivi avec d'autres co-accusés pour détournements présumés de fonds publics alloués au programme d'urgence de 100 jours du président Félix Tshisekedi. Pour ces manifestants, "Vital Kamerhe doit être libéré et sans condition". ''Vital Kamerhe est innocent. Il doit être libéré, le plus tôt possible. Sii non, nous allons continuer à manifester, même si la police ne cesse de nous disp...
RDC : HWR exige une enquête impartiale sur la répression des adeptes de BDK en 24 avril 2020

RDC : HWR exige une enquête impartiale sur la répression des adeptes de BDK en 24 avril 2020

A la Une, Justice, Politique
Selon l’Ong Human Rights Watch (HRW), au moins 55 personnes auraient été tuées au Kongo Central et à Kinshasa, lors d’une répression qu’elle qualifie de « sanglante » contre les adeptes du mouvement religieux Bundu dia Kongo (BDK) pris d’     assaut par les éléments de la Police nationale congolaise, le 24 avril 2020, dans la résidence de leur leader, Ne Muanda Nsemi. Dans un rapport publié, mardi 19 mai 2020 à Kinshasa, l’Ong affirme que la police de la République démocratique du Congo a eu recours à plusieurs reprises à une force létale excessive contre un « mouvement religieux séparatiste » en avril 2020, tuant au moins 55 personnes et en blessant de nombreuses autres. La répression par le gouvernement du mouvement Bundu dia Kongo (BDK) a eu lieu du 13 au 24 avril dans ...